Michel Blazy

Au FRAC Ile De France le Plateau, a lieu actuellement l’exposition de Michel Blazy le Grand Restaurant. Dans quelle rubrique vais-je mettre ce post, art ou food ??? Dilemme !

Je me dis en y allant, miam que va-t-on manger ? J’ai déjà les papilles qui salivent !!!! Allons y !

J’ai eu donc le plaisir d’être accueilli par Michel qui m’a fait visiter l’exposition. Malheureusement pas la possibilité de photographier…

  • Pour commencer, un « lâcher d’escargots » où des escargots d’espèces et donc de tailles différentes circulent librement dans un espace délimité par un rouleau de moquette de couleur marron, déroulée du sol au plafond. Le dépôt de leur bave laisse un tracé de leur parcours sur la moquette, permettant de repérer leur trajectoire, d’essayer de trouver une interprétation, liée par exemple à l’attrait d’un aliment.
  • Le bar à oranges, avec tout ce qu’il faut pour y déguster un bon jus d’orange. Les pelures et écorces usagées sont ensuite entreposées dans l’espace et vont se décomposer au fil du temps. Les déchets, la moisissure, vont alors attirer des drosophiles qui vont ensuite faire venir des araignées. Ces dernières vont alors tisser leur toile autour des déchets pour capturer les drosophiles.
  • Les tables auto-nettoyantes. Sur ces tables sont posés toutes sortes de miettes, tâches, petits déchets. Des fourmis peuvent y accéder depuis les pieds où sont installées des fourmilières. Ces tables sont conçues de manière à créer un univers clos afin que les fourmis ne puissent s’y échapper. Elles ne peuvent ainsi procéder qu’au nettoyage de ces tables de manière permanente.
  • Une grotte conçue en bois et métal, recouverte de coton en permanence humidifié sur laquelle ont été semées des lentilles. La taille de cette sculpture permet à tous d’y pénétrer dans une ambiance moite et quelque peu étouffante. Sur la surface, les lentilles germent, poussent, fleurissent, pourrissent, modifiant en permanence la physionomie de l’espace.
  • Et une petite faim pour terminer ? Il n’y a plus qu’à s’installer au Circuit Fermé. Sur réservation uniquement, lieu de restauration très simple, deux couverts par service. Un menu unique : un tartare. Ce restaurant éphémère est maintenu à température et humidité élevées, créant une atmosphère tropicale, isolé ainsi de l’extérieur. Il est infesté de moustiques, avides de viande fraîche et de sang. On a toutes les chances d’y passer un bon moment et d’y être dévoré par les moustiques ! Très intéressante expérience à faire ! Bon appétit !!

A noter que le travail de Michel Blazy est totalement original. Il porte sur l’organique, l’éphémère, le vivant, l’évolution et la dynamique d’une œuvre qui s’inscrit comme une performance dans le temps. Impressionnant ! A voir absolument!

Exposition jusqu’au 18 novembre 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s